Présentation

Mot du président

Au mois d’avril 1982 était créée la Société québécoise de droit international (SQDI) dans le but de réunir ceux et celles qui s’intéressaient à la normativité internationale face à l’ampleur qu’elle ne cessait de prendre tant dans la recherche que dans la pratique du droit. Vingt-cinq ans après, cette tendance n’a fait que s’accroître. Dans le milieu universitaire, le nombre de professeurs spécialisés en droit international est en constante augmentation. Chacune des facultés a développé des programmes d’études au premier, deuxième et troisième cycles en droit international ou transnational. La plupart d’entre elles se sont également dotées de centres de recherches spécialisés dans divers secteurs du droit international. La SQDI fait, en la matière, figure de précurseur puisque qu’elle a été au Québec le premier cénacle ayant vocation à réunir ces chercheurs et à encourager le développement des études en droit international. Vingt-cinq après, l’impact du droit international demeure sensible dans la pratique quotidienne, où des secteurs entiers du droit sont de plus en plus irrigués par celui-ci. Une telle situation constitue un défi majeur. Critiquée ou encouragée, cette ouverture des systèmes juridiques internes est croissante et les conséquences nombreuses. À ce titre, le Québec, au confluent de deux grandes traditions juridiques constitue un terrain privilégié d’observation tant pour les théoriciens et que pour les praticiens du droit.

Vingt-cinq ans après sa création, la Société québécoise de droit international se veut, encore et toujours, le point de ralliement de toutes les personnes qui utilisent, étudient ou s’intéressent à la réglementation juridique des relations internationales. La SQDI joue ainsi un rôle clef de diffusion du droit international au sein de la communauté élargie des internationalistes québécois. Universitaires, praticiens, juges, fonctionnaires, activistes et étudiants y trouvent un lieu de conférences et de publications, un réseau de relations avec d’autres sociétés de droit international et un regroupement de membres. La SQDI s’est donnée comme objectif la promotion du droit international et, plus particulièrement, des objectifs de la Charte des Nations Unies.

Les activités principales de la SQDI touchent à la formation des étudiants et à la diffusion scientifique. À ce titre, la Revue québécoise de droit international (RQDI), organe scientifique de la SQDI, constitue clairement l’instrument privilégié de la Société. Fondée en 1984 par le professeur Jacques-Yvan Morin, elle publie deux numéros par année. La Revue a pour mission de rendre compte de la recherche et de la pratique en droit international issues tant du domaine public que privé au Québec, au sein de la francophonie et ailleurs. Seule revue de droit international des Amériques à publier principalement en français, la RQDI constitue une porte d’entrée sur le continent pour les communautés juridiques de toute la Francophonie.

Parmi ses autres activités, la SQDI organise le Concours de dissertation Matthieu-Bernard, qui récompense le meilleur essai étudiant sur un sujet donné en droit international public ou privé. De plus, la Société organise chaque année des conférences ouvertes au public, dont la conférence Maximilien-Bibaud et la conférence Katia-Boustany sur le droit international humanitaire. Enfin, elle participe à l’un des panels du congrès annuel du Conseil canadien de droit international.

Par l’entremise de son site Internet et par la publication périodique de son bulletin, la SQDI constitue un bassin d’expertise dans tous les domaines du droit international à la disposition de la communauté québécoise.

Olivier Delas,
Président de la SQDI

Olivier Delas

Président de la SQDI

Professeur titulaire, Faculté de droit, Université Laval

Titulaire de la Chaire Jean Monnet en intégration européenne de l’Université Laval